Le journal de l’entreprise

 

DITES MOI OUI : L’ORGANISATRICE DE MARIAGES MISE SUR l’INTERNATIONAL

 

Créée en  2005, la société Dites Moi Oui mise sur un concept originaire des pays anglo-saxons : le wedding planning, c’est-à-dire l’organisation de mariages.

 

L’idée de devenir organisatrice de mariages est venue à Géraldine CHEVAL-BERGERON à l’époque où elle travaillait dans un grand groupe hôtelier à l’organisation d’évènements. « Je souhaitais créer ma propre société, et venant d’une famille d’entrepreneurs, le défi ne me faisait pas peur, explique-t-elle. J’avais déjà entendu parler du concept de wedding-planning aux Etats-Unis, et je savais qu’il commençait à arriver à Paris. J’ai donc décidé de me lancer dans l’aventure… » La jeune femme, diplômée d’une école de commerce, élabore alors les grandes lignes de son projet, et crée la société Dites Moi Oui.

 

« Dès le premier jour de la mise en ligne de mon site internet, en avril 2005, un premier couple a signé pour un mariage prévu l’été suivant, se souvient-elle. Il s’agissait d’un Anglais et d’une Belge qui souhaitaient un mariage « Bollywood ». Autant dire que j’ai très vite été dans le bain… »

 

Environ 15 mariages par an

 

Au fil des saisons – les mariages se déroulent pour la plupart entre mai et octobre  » la société organise de plus en plus de mariages, jusqu’à une moyenne de quinze en 2008, et se spécialise dans les demandes de la clientèle étrangères. « Nos clients sont aujourd’hui à 90% des étrangers, principalement Britanniques, Américains ou Australiens, ou Français expatriés, qui souhaitent se marier en Provence, précise Géraldine CHEVAL-BERGERON. […]

 

Des clients qui peuvent choisir une formule « à la carte », ou « tout compris », incluant notamment la recherche de lieu, la proposition et la gestion du traiteur, les faire-part, la recherche de cadeaux, la décoration, l’organisation de la cérémonie, de la musique, de la photographie et vidéo, mais également la gestion de l’hébergement, des transferts et des divers aspects administratifs. « Et bien entendu, nous sommes présents sur place, le jour du mariage, pour jouer notre rôle de maître de cérémonie », conclut Géraldine CHEVAL-BERGERON, qui envisage de crééer une antenne à Londres, et de développer un service de gestion de la personne et de conseil en relooking.

 

Alexandre Léoty

Voir les autres articles : ICI